decorational arrow L’obésité au quotidien | 4 min. temps de lecture

Pourquoi nous devons arrêter de nous préoccuper du nom que l’on donne à l’obésité

« Obèse. Gros. En surpoids. Enveloppé. Enrobé. Corpulent. En excès de graisse. De poids malsain. Il ne s’agit ici que d’une partie de la liste infinie de mots utilisés pour décrire le poids des gens.

Ces mots sont-ils stigmatisants ? Vous donnent-ils le sentiment d’être sans valeur ? Vous énervent-ils ? Le contexte dans lequel ces mots sont utilisés est-il important ? » - Angela Chesworth

Les termes que nous utilisons pour désigner l’obésité sont-ils importants ?

Comment devons-nous l’appeler ? Il est surprenant de voir à quel point nous nous attachons à répondre à cette question lorsque nous parlons de l’obésité. Certaines personnes préfèrent le terme « gros », qu’elles voient comme une description factuelle. D’autres sont offensées par le mot « gros » et préfèrent le terme « obèse », parce qu’il s’agit d’un terme clinique objectif.

Lors d’une récente conférence au Royaume-Uni sur l’obésité et la prise en charge du poids, j’ai entendu le conférencier parler de personnes « de poids élevé ». Cela a attiré une réponse très négative dans certaines parties de l’auditoire, qui ont clairement estimé cela stigmatisant et offensant.

« C’est le contexte qui rend le mot préjudiciable. Être qualifié de « gros » par un inconnu peut provoquer un sentiment de contrariété, de colère voire même d’inutilité. Est-ce différent lorsqu’un médecin dit s’inquiéter du fait votre organisme retienne trop de graisse ? »

-Angela Chesworth

J’apporte une contribution active aux organisations qui soutiennent les personnes souffrant d’obésité. Je pense que la stigmatisation représente un aspect très important du défi et, bien sûr, c’est là que les définitions, et les désaccords au sujet des définitions, interviennent. Comme nous sommes tous des individus, il est difficile de satisfaire tout le monde. Ce qu’une personne peut juger offensant, une autre ne s’en offusquera pas.

Selon moi, c’est le contexte qui rend un mot préjudiciable. Être qualifié de « gros » par un inconnu peut provoquer un sentiment de contrariété, de colère voire même d’inutilité. Mais lorsqu’un médecin vous dit : « Je suis inquiet car votre organisme retient trop de graisse cela pourrait vous causer des problèmes de santé à l’avenir. » Ressentez-vous la même chose ?

L’obésité est généralement considérée comme auto-infligée, ce qui expose les personnes au ridicule, à la discrimination et à l’intimidation. Donc, en quittant la conférence, j’étais surprise qu’on ait porté autant d’attention au nom qu’on lui donne. La stigmatisation « mangez moins, bougez plus » n’est-elle pas bien plus préoccupante que le nom que l’on met sur la maladie elle-même ?

En fin de compte, ne s’agit-il pas simplement d’un mot ?

Ce que les gens ne comprennent pas, c’est que je suis active. J’ai un travail physique à plein temps depuis que j’ai quitté l’école. J’ai également eu un coach personnel, je me rends à la salle de sport et je nage tous les jours. Alors, allez-y, dites que je suis grosse, en surpoids, enveloppée, enrobée ou tout ce que vous voulez. Mais si vous ressentez le besoin de me juger, faites-le sur la base de vos propres observations et non de ce que vous disent les médias ou des professionnels sans expérience qui ne comprennent pas les implications réelles de la vie d’une personne obèse.

« J’ai un travail physique à plein temps depuis que j’ai quitté l’école. J’ai également eu un coach personnel, je me rends à la salle de sport et je nage tous les jours »

-Angela Chesworth

Selon moi, les conférences et autres forums où l’on parle de l’obésité tireraient avantage d’une meilleure communication entre les universitaires et les patients. Ce dialogue contribuerait à mieux comprendre les difficultés rencontrées par les personnes obèses et à mettre en lumière une meilleure stratégie pour avancer d’un même pas. Et pas seulement avec un seul mot limité et stigmatisant.

Articles connexes

Le grand débat : L’obésité est-elle vraiment une maladie ?
decorational arrow Obésité | 6 min. temps de lecture

Le grand débat : L’obésité est-elle vraiment une maladie ?

Pourquoi l’obésité est-elle une maladie et pas simplement un manque de volonté ou une question de mode de vie ? Une partie de la réponse réside dans le fait que bien des causes de l’obésité ne sont pas apparentes. Un très grand nombre.