Go to the page content
Outils | 5 min. temps de lecture

Quel est votre indice de masse corporelle (IMC)?*

Votre indice de masse corporelle (IMC) est un nombre calculé à partir de votre poids et de votre taille. Ce n’est pas un calcul précis du pourcentage de graisse corporelle, mais un moyen facile de déterminer où votre poids se situe sur une échelle allant du risque faible à élevé de complications de santé.

Vous pouvez utiliser votre IMC comme point de départ d’une conversation avec votre médecin sur votre poids, votre santé et vos possibilités de prise en charge.

Il est important de noter que l’IMC est une mesure utile pour la plupart des personnes âgées de plus de 18 ans. Mais il ne s’agit que d’une estimation car il ne tient pas compte de l’âge, de l’origine ethnique, du sexe ni de la composition corporelle.

Calculez votre IMC

cm
ft
in
kg
st
lb

Votre IMC est :

__

Votre catégorie :

__

Poids insuffisant

Un poids insuffisant peut être le signe que vous ne mangez pas suffisamment ou que vous êtes peut-être malade. Si votre poids est insuffisant, contactez votre médecin généraliste pour un examen plus approfondi.

Poids normal

La communauté médicale vous recommande de maintenir votre poids dans cette plage.

Surpoids

Les personnes se situant dans cette catégorie peuvent présenter un risque de développer une obésité. Elles peuvent également présenter un risque de développer d’autres problèmes de santé ou de voir s’aggraver leurs problèmes de santé actuels. La recommandation consiste à consulter un professionnel de santé formé à la prise en charge de l’obésité.

Il existe deux recommandations pour les personnes qui entrent dans la catégorie du surpoids, formulées par les directives cliniques européennes et américaines concernant la prise en charge de l’obésité chez l’adulte.

La recommandation s’adressant aux personnes dont l’IMC est compris entre 25,0 et 29,9 et qui n’ont pas de problèmes de santé liés au poids (c.-à-d. hypertension artérielle ou cholestérol élevé) consiste à éviter de continuer à prendre du poids.

Pour les personnes dont l’IMC est compris entre 27 et 29,0 et qui présentent également des problèmes de santé liés au poids, la recommandation consiste à perdre du poids afin d’obtenir une amélioration de la santé et de la qualité de vie.

Obésité I

Les personnes dont l’IMC est égal ou supérieur à 30 peuvent souffrir d’obésité, définie comme une accumulation anormale ou excessive de graisse potentiellement nuisible à la santé. Aujourd’hui, un certain nombre d’organisations de santé reconnaissent l’obésité comme une maladie chronique, mais pouvant être prise en charge.

L’Organisation mondiale de la Santé ainsi que d’autres organisations de santé distinguent trois classes d’obésité:

 Classification de l’obésité

 IMC

 Classe I

 30,0 à 34,9

 Classe II

 35,0 à 39,9

 Classe III

 Supérieur à 40

Les plages d’IMC se fondent sur l’impact de l’excès de graisse corporelle sur la santé de l’individu, son espérance de vie ainsi que son risque de développer des maladies ; l’augmentation de l’IMC accroît le risque de contracter certaines maladies.  

Il est recommandé aux personnes dont l’IMC est égal ou supérieur à 30 de consulter un professionnel de santé formé à la prise en charge de l’obésité pour un diagnostic, une évaluation du risque et un traitement de l’obésité ainsi que des complications pour la santé liées au poids.

L’objectif de la prise en charge et du traitement de l’obésité n’est pas simplement de perdre du poids, mais plutôt d’améliorer la santé et de réduire les risques d’autres complications. Perdre ne serait-ce qu’un peu de poids, cinq pour cent du poids corporel ou plus, par exemple, et ne pas le reprendre, peut améliorer le bien-être général tout en réduisant le risque de complications liées au poids.

Il existe différents traitements scientifiquement validés de l’obésité, qui peuvent être recommandés en fonction des besoins individuels, de l’état de santé ainsi que de la présence ou de l’absence de complications liées au poids. La prise en charge peut inclure une combinaison des options suivantes** :

* La chirurgie bariatrique est généralement envisagée pour les personnes ayant un IMC supérieur à 35, présentant également des complications liées au poids. Elle est également généralement envisagée pour les personnes dont l’IMC est égal ou supérieur à 40.

** Avertissement : Ces informations ne remplacent pas les conseils d’un professionnel de santé. Si vous avez des questions concernant votre santé, vous devez contacter votre médecin généraliste ou tout autre professionnel de santé compétent.

En savoir plus sur la prise en charge de l’obésité et les possibilités de traitement ici.

Obésité II

Les personnes dont l’IMC est égal ou supérieur à 30 peuvent souffrir d’obésité, définie comme une accumulation anormale ou excessive de graisse potentiellement nuisible à la santé. Aujourd’hui, un certain nombre d’organisations de santé reconnaissent l’obésité comme une maladie chronique, mais pouvant être prise en charge.

L’Organisation mondiale de la Santé ainsi que d’autres organisations de santé distinguent trois classes d’obésité:

 Classification de l’obésité

 IMC

 Classe I

 30,0 à 34,9

 Classe II

 35,0 à 39,9

 Classe III

 Supérieur à 40

Les plages d’IMC se fondent sur l’impact de l’excès de graisse corporelle sur la santé de l’individu, son espérance de vie ainsi que son risque de développer des maladies ; l’augmentation de l’IMC accroît le risque de contracter certaines maladies.  

Il est recommandé aux personnes dont l’IMC est égal ou supérieur à 30 de consulter un professionnel de santé formé à la prise en charge de l’obésité pour un diagnostic, une évaluation du risque et un traitement de l’obésité ainsi que des complications pour la santé liées au poids.

L’objectif de la prise en charge et du traitement de l’obésité n’est pas simplement de perdre du poids, mais plutôt d’améliorer la santé et de réduire les risques d’autres complications. Perdre ne serait-ce qu’un peu de poids, cinq pour cent du poids corporel ou plus, par exemple, et ne pas le reprendre, peut améliorer le bien-être général tout en réduisant le risque de complications liées au poids.

Il existe différents traitements scientifiquement validés de l’obésité, qui peuvent être recommandés en fonction des besoins individuels, de l’état de santé ainsi que de la présence ou de l’absence de complications liées au poids. La prise en charge peut inclure une combinaison des options suivantes** :

* La chirurgie bariatrique est généralement envisagée pour les personnes ayant un IMC supérieur à 35, présentant également des complications liées au poids. Elle est également généralement envisagée pour les personnes dont l’IMC est égal ou supérieur à 40.

** Avertissement : Ces informations ne remplacent pas les conseils d’un professionnel de santé. Si vous avez des questions concernant votre santé, vous devez contacter votre médecin généraliste ou tout autre professionnel de santé compétent.

En savoir plus sur la prise en charge de l’obésité et les possibilités de traitement ici.

Obésité III

Les personnes dont l’IMC est égal ou supérieur à 30 peuvent souffrir d’obésité, définie comme une accumulation anormale ou excessive de graisse potentiellement nuisible à la santé. Aujourd’hui, un certain nombre d’organisations de santé reconnaissent l’obésité comme une maladie chronique, mais pouvant être prise en charge.

L’Organisation mondiale de la Santé ainsi que d’autres organisations de santé distinguent trois classes d’obésité:

 Classification de l’obésité

 IMC

 Classe I

 30,0 à 34,9

 Classe II

 35,0 à 39,9

 Classe III

 Supérieur à 40

Les plages d’IMC se fondent sur l’impact de l’excès de graisse corporelle sur la santé de l’individu, son espérance de vie ainsi que son risque de développer des maladies ; l’augmentation de l’IMC accroît le risque de contracter certaines maladies.  

Il est recommandé aux personnes dont l’IMC est égal ou supérieur à 30 de consulter un professionnel de santé formé à la prise en charge de l’obésité pour un diagnostic, une évaluation du risque et un traitement de l’obésité ainsi que des complications pour la santé liées au poids.

L’objectif de la prise en charge et du traitement de l’obésité n’est pas simplement de perdre du poids, mais plutôt d’améliorer la santé et de réduire les risques d’autres complications. Perdre ne serait-ce qu’un peu de poids, cinq pour cent du poids corporel ou plus, par exemple, et ne pas le reprendre, peut améliorer le bien-être général tout en réduisant le risque de complications liées au poids.

Il existe différents traitements scientifiquement validés de l’obésité, qui peuvent être recommandés en fonction des besoins individuels, de l’état de santé ainsi que de la présence ou de l’absence de complications liées au poids. La prise en charge peut inclure une combinaison des options suivantes** :

* La chirurgie bariatrique est généralement envisagée pour les personnes ayant un IMC supérieur à 35, présentant également des complications liées au poids. Elle est également généralement envisagée pour les personnes dont l’IMC est égal ou supérieur à 40.

** Avertissement : Ces informations ne remplacent pas les conseils d’un professionnel de santé. Si vous avez des questions concernant votre santé, vous devez contacter votre médecin généraliste ou tout autre professionnel de santé compétent.

En savoir plus sur la prise en charge de l’obésité et les possibilités de traitement ici.

Références
  • World Health Organization. Obesity and overweight. Fact sheet 2018 : https://www.who.int/news-room/fact-sheets/detail/obesity-and-overweight [consultation juillet 2019].
  • Bray G et al. Obesity: a chronic relapsing progressive disease process. A position statement of the World Obesity Federation. Obesity Reviews 2017; 18:715–723.
  • U.S. Department of Health and Human Services Food and Drug Administration Center for Drug Evaluation and Research (CDER). Guidance for Industry Developing Products for Weight Management 2007.
  • Obesity Canada. Obesity in Canada. https://obesitycanada.ca/obesity-in-Canada/ [Accessed July 2019].
  • EASO. Milan Declaration: A Call to Action On Obesity. https://easo.org/2015-milan-declaration-a-call-to-action-on-obesity/ [consultation juillet 2019].
  • American Medical Association. Annual Meeting: Resolutions 2012.
  • World Health Organization. Body mass index - BMI: http://www.euro.who.int/en/health-topics/disease-prevention/nutrition/a-healthy-lifestyle/body-mass-index-bmi [consultation juillet 2019].
  • Wadden TA et al. Intensive Behavioral Therapy for Obesity Combined with Liraglutide 3.0 mg: A Randomized Controlled Trial. Obesity 2019; 27:75-86.
  • World Health Organization. Body mass index - BMI: http://www.euro.who.int/en/health-topics/disease-prevention/nutrition/a-healthy-lifestyle/body-mass-index-bmi [consultation juillet 2019].
  • Yumuk V et al. European Guidelines for Obesity Management in Adults. Obesity Facts 2015; 8:402-424.
  • Surpoids et obésité de l’adulte : prise en charge médicale de premier recours. Recommandations pour la pratique clinique. Haute Autorité de Santé, 2011

Articles connexes